Aller au contenu
Accueil » C’est quoi l’oeil grec ?

C’est quoi l’oeil grec ?

  • par
Œil Grec

Si vous êtes de passage en Grèce surtout à Athènes, vous verrez souvent de beaux et symboliques yeux bleus. Ces derniers se retrouvent accrochés un peu partout dans les boutiques, maisons, voitures, etc. Au vu de sa popularité dans le pays, il convient de s’interroger sur ce qu’est l’œil grec et son utilité dans la vie des Athéniens.

Qu’est-ce que l’œil grec ?

Également connu sous le nom de « matiasma » en grec, l’œil grec est une peinture ou un talisman qui permet de se protéger contre le mauvais œil ; une croyance populaire. Principalement répandu dans le bassin méditerranéen, l’œil grec est surtout apprécié en Turquie et en Grèce, notamment à Athènes.

La tradition de l’œil grec s’est très vite propagée aussi en Afrique, en Asie, en Amérique latine et en Europe centrale. Elle est également très influente dans les trois principales religions monothéistes, surtout sous forme de bracelet ou de pendentif œil bleu. Beaucoup de personnes l’intègrent également dans leur quotidien sous forme de :

  • bijoux ;
  • perles ;
  • amulettes, etc.

L’œil bleu est souvent représenté par un symbole constitué de plusieurs cercles concentriques colorés. Cela va du bleu foncé à l’extérieur, au blanc ou bleu clair au milieu puis au noir en plein centre comme la pupille.

Quelles sont les origines de l’œil grec ?

L’œil bleu tire ses origines de l’ancien Empire Ottoman, devenu par la suite la Turquie. Elle a été officialisée comme talisman lors du déclin de l’Empire au XVIIIe siècle. En effet, l’histoire du talisman vient des premiers artisans verriers arabes, vivant à Izmir, une ville de la Turquie actuelle. Devant la perte progressive de leurs arts en Anatolie, ils ont alors décidé de la création de l’œil grec.

Ils se sont mis alors à fabriquer un talisman de verre ayant une forme d’œil qui incarnerait la croyance du mauvais œil. Les premiers modèles étaient sous forme de pendentif rudimentaire. Ils étaient confectionnés en enroulant simplement des fils de pêche autour des talismans fabriqués. Cette création a inspiré les bijoutiers d’Athènes qui ont créé des modèles de pendentifs plus travaillés.

Ce fut après la guerre d’Indépendance contre l’Empire Ottoman que les modèles du talisman œil grec furent réellement perfectionné. En effet, peu après les années 1832, la guerre a fait exiler certains spécialistes turcs à Plaka, un ancien quartier d’Athènes. Ceux-ci ont alors enseigné aux Athéniens les bases de la fabrication du talisman œil bleu, quitte à ce que ces derniers les perfectionnent.

Depuis lors, le talisman a connu un essor remarquable. Au vu de ce succès, ce bijou porte-bonheur s’est diversifié. Elle se retrouve donc sous forme de boucles d’oreilles, de bracelets, les bagues, sans oublier le célèbre collier œil bleu. Les femmes grecques ont adopté ces bijoux, qui combinent à la fois esthétique et pouvoir de protection.

Quel est le rôle de l’œil grec ?

La croyance de l’œil bleu est basée sur celle du mauvais œil. En effet, en Grèce comme partout où la croyance est répandue, le mauvais œil est considéré comme une malédiction. Ce mauvais sort est souvent jeté par une personne envieuse et jalouse de votre vie. Cela expose l’individu visé à de multiples mésaventures dans sa vie.

Pour pallier ce problème qui les inquiétait de plus en plus, les peuples méditerranéens adoptèrent des mesures de protection. Cela explique le rôle essentiel assigné au talisman encore appelé Nazar Boncuk en Turquie.

Ils sont donc utilisés à but préventif, car la plupart du temps, la personne visée n’a pas conscience du mal qui lui est souhaité par le mauvais œil. Une fois porté ou accroché quelque part, le talisman doit être surveillé. Si ce dernier se brise, cela signifie qu’il a réussi à repousser un mal qui vous guettait. Vous devez donc rapidement le changer pour ne pas vous exposer à de nouvelles malédictions.

Où en est l’œil grec aujourd’hui ?

En Grèce, l’œil bleu a conservé sa popularité. Il s’est incorporé dans la tradition du pays, faisant de lui un outil quotidien de protection contre le mauvais œil. Ces dernières années, sa popularité a même dépassé les frontières grecques.

De nombreux créateurs et créatrices européens l’ont intégré dans les modèles de bijoux pour leurs collections. Cela a permis à l’œil grec de se rendre encore plus populaire dans l’univers de la mode.

Plus qu’un simple talisman protecteur, l’œil grec est aujourd’hui considéré comme un accessoire tendance, traditionnel et culturel. Il est l’une des attractions des milliers de touristes qui visitent la ville. L’œil grec est un cadeau simple et pas cher à ramener d’Athènes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.