Accueil » Madagascar : Tout savoir sur l’île rouge » Les visites incontournables à faire à Madagascar

Les visites incontournables à faire à Madagascar

Des vacances à Madagascar vous permettront de découvrir des créatures aussi diverses que des baobabs, des lémuriens, des caméléons, des volcans, des déserts, des forêts tropicales et des récifs coralliens. Le parc national de l’Isalo offre des paysages naturels, la forêt tropicale de Ranomafana possède une flore et une faune uniques, Ambositra propose de l’artisanat en bois et l’île de Nosy Be des plages de sable blanc. Regardez le soleil se coucher sur l’avenue des Baobabs, faites de la plongée libre dans un récif corallien et faites des randonnées dans des collines boisées. Avec Planet Escape, vous pouvez faire un voyage exotique à Madagascar au bout du monde !

Les 7 choses à absolument voir à Madagascar

Une île aux dimensions aussi importantes peut être considérée comme son propre continent. En raison de son isolement, elle a préservé une grande variété d’espèces endémiques de cette île autrefois liée à l’Afrique.

Il faut idéalement 15 jours pour profiter pleinement de ce que Madagascar peut vous offrir.  Le pays vaut également la peine d’être visité pour ses parcs naturels, ses belles villes et ses espèces de lémuriens, de baobabs et de familles d’oiseaux. L’endroit idéal pour l’écotourisme a été trouvé.

Antananarivo, la capitale

La capitale de Madagascar = Antananarivo

La capitale et la plus grande ville de Madagascar est Antananarivo, également appelée Tana. Le nom d’Antananarivo est dérivé du nom des mille guerriers du roi Andrianjaki, qui en fit la capitale de la tribu des Merina et lui accorda un statut sacré.

En raison de son emplacement stratégique, situé sur un haut plateau (1 370 m) et entouré de zones humides, la ville avait plus de facilité à se défendre. Ses rues pavées et son architecture française créent une atmosphère médiévale à Tana. Il est désormais possible de se promener sur Araben ny Fahaleovantena (avenue de l’indépendance), la rue principale de la capitale, sans avoir à passer par le grand marché ouvert de Zoma. Vous pouvez voir un œuf et un squelette de 3 mètres d’un oiseau aepyornis ou éléphant éteint dans les jardins botaniques et zoologiques, ainsi qu’un marché aux fleurs quotidien et coloré sur les rives du lac Anosy.

L’île de Nosy Be

Nosy Be : Plage de sable fin (avec pirogue) à Madagascar

L’île de Nosy Be se trouve au large de la côte nord-ouest de Madagascar. Des caméléons, des geckos et des grenouilles vivent dans les forêts de la réserve de Lokobé, au sud-est. Un marché couvert et des bâtiments coloniaux constituent Hell-Ville, la capitale.

La plus belle station balnéaire de Madagascar, Nosy Be, est située juste au large de la côte nord-ouest. Avec son climat tropical et son excellente situation, c’est l’endroit idéal pour se détendre. Comme les plages de Nosy Be s’étalent progressivement dans l’eau, elles restent peu profondes sur des kilomètres. Avec le calme de l’eau libre et les pirogues abandonnées dans le sable, c’est un endroit paisible ou le stress n’a plus lieu d’être.

L’allée des Baobabs

L'allée des Baobab de nuit à Madagascar

Dans l’ouest de Madagascar, il existe une route panoramique entre Morondava et Belon’i Tsiribihina, bordée de baobabs.

C’est une expérience magique et impressionnante que de parcourir cette route. Au milieu des pâturages entre Morondava et Belo Tsiribihina se trouve une rangée d’environ 20 à 25 baobabs imposants. C’est l’un des endroits les plus populaires de la région en raison de son paysage saisissant et de ses caractéristiques « photogéniques ». Depuis 2007, ce lieu a été déclaré zone protégée temporaire par le ministère de l’Environnement, de l’Écologie et des Forêts. Il s’agit de la première étape vers sa reconnaissance en tant que monument national.

La ville la plus proche de Morondava est Morondava, qui est accessible par la route, l’air ou la mer. Vous pouvez également vous rendre à Morondava en voiture en empruntant la RN 44 depuis Antsirabe (600 km ; 9 heures) ou en prenant la RN 7 depuis Antsirabe.

Le parc national de l’Isalo

Un lémurien à Madagascar dans le parc national de l’Isalo

Le parc le plus visité de Madagascar est le parc national de l’Isalo. Plus de 80 hectares du parc sont constitués de massifs de grès, dont les formes ont été façonnées par l’érosion et sont parmi les plus intéressantes au monde. De nombreuses tombes Bara sont dispersées parmi les rochers environnants dans les plaines herbeuses, qui sont bordées par des crêtes de grès. Nous serons émerveillés par la beauté de ce paysage inhabituel formé par la pluie, le vent et le soleil qui sculptent la crête de grès. En vous promenant dans le parc, vous verrez des sifakas blancs, des lémuriens bruns et des lémuriens à queue annelée qui vivent ici. Vous pourrez voir des baobabs miniatures, des aloès et des lémuriens dans les bassins d’eau naturels. Avec le silence absolu qui règne dans le parc, les tombes et les lieux « sacrés » donnent au parc un sentiment de mystère.

Le Parc national des Tsingy de Bemaraha

Le Parc national des Tsingy de Bemaraha

L’UNESCO a désigné les Tsingy de Bemaraha comme un site du patrimoine mondial. Malgré son paysage étrange, créé par l’érosion de pics calcaires, c’est l’un des endroits les plus pittoresques de Madagascar. La marche à travers le Grand Tsingy prend environ quatre heures. Des sentiers et des échelles relient les pics, nous permettant d’explorer cette zone remplie de canyons et de gorges, où vivent de nombreuses espèces de lémuriens et d’oiseaux.

Le statut de parc national a été accordé au Tsingy de Bemaraha en 1998. Vous pourrez y admirer certains des paysages les plus saisissants du pays, composés de piliers karstiques calcaires et de flèches rocheuses qui semblent former des forêts de pierre. De nombreuses espèces menacées vivent dans les lacs, les forêts et les marécages, notamment le caméléon à queue et le sifaka de Decken. Sa flore se compose d’une forêt sèche à feuilles caduques et de plantes typiques des régions arides calcaires, dont l’Aloe et l’Andasonia. Outre les arbres rouges et plutôt extravagants de la Flamme d’Afrique, l’arbre de la Couronne royale, Delonix regia, est également considéré comme l’un des plus beaux arbres du monde.

Bien que la piste du Grand Tsingy soit une attraction pour la plupart des gens, certains peuvent la trouver difficile. Pour assurer votre sécurité, vous devez utiliser un harnais lorsque vous traversez des grottes et des canyons étroits sur la piste du Grand Tsingy.

Le parc national Ranomafana

Dans les années 1980, deux espèces de lémuriens bambous ont été découvertes dans la région, ce qui a conduit à la création du parc. Située au bord du plateau de Madagascar, la réserve a un terrain montagneux avec des pentes raides allant de 600 mètres à 1 400 mètres. Ce terrain escarpé a empêché l’abattage des arbres en 1986. En raison de la différence d’altitude, il existe une variété de forêts – des forêts pluviales de basse altitude aux forêts de haute altitude.

Dans le parc, il y a une zone protégée entourée d’une zone périphérique où l’exploitation forestière est interdite. Plus de 100 villes et plus de 25 000 personnes vivent dans la zone périphérique, dont la plupart sont des agriculteurs. Le parc de Ramomafana est une zone protégée connue pour ses lémuriens bambous (vous pouvez y voir trois espèces de ces lémuriens). Situé dans une forêt tropicale parmi des collines et des vallées, c’est l’un des plus jolis. Promenez-vous dans un parc habité par dix espèces de lémuriens (dont le lémurien bambou, le propithèque, le lémurien à ventre rouge et le lémurien brun).

Île Sainte-Marie

L’île Sainte Marie de Madagascar est longue de 57 km et est constituée de granit. Elle est située à 8 km de la côte est de l’île. Ayant été un refuge pour les pirates entre le 17ème et le 18ème siècle, les visiteurs peuvent maintenant profiter de plages bordées de cocotiers et d’une forêt tropicale à l’intérieur, regorgeant de plantes rares.

Sur la Pointe des Cocotiers, une plage de sable blanc s’étend sur plusieurs kilomètres. Il y a également de belles plages sur la péninsule d’Amphanihy, la côte est de l’île, et Nosy Nato.

Il est fréquent de voir des baleines à bosse traverser le détroit qui sépare Madagascar de l’île entre juillet et septembre, qu’elles mettent bas ou qu’elles cherchent un partenaire. C’est une expérience vraiment exaltante que de les approcher en bateau et de faire de la plongée avec ces animaux magnifiques et sociables.

Les deux épaves que l’on peut trouver à l’extrême nord et le long de la côte est, près de Sahasifotra, sont parmi les meilleurs endroits pour plonger. Près du port a été trouvée une autre épave d’un galion corsaire du 17ème siècle.

À lire également sur cette ile :