Accueil » Que faire à Valence en France ? 9 choses à voir absolument

Que faire à Valence en France ? 9 choses à voir absolument

  • par
Le parc Jouvet à Valence

La capitale de la Drôme, Valence, est une porte d’entrée du sud de la France et une escapade de week-end parfaite.

Située au milieu de la vallée du Rhône, au milieu des Préalpes, Valence est au bord d’une plaine à mi-chemin entre Lyon et Avignon. À Valence, vous trouverez des traces de la Méditerranée dans son architecture et son paysage urbain, souvent appelé « la porte de la Méditerranée ». Vous pouvez passer un week-end à Valence, surtout si vous incluez Romans, juste avant qu’elle ne se jette dans le Rhône.

Le musée de Valence constitue une excellente introduction aux contreforts occidentaux des Alpes, et vous pouvez également parcourir à vélo les vignobles, les forêts et les villages pastoraux le long du Rhône et de l’Isère.

Cathédrale saint-apollinaire de valence

Cathédrale saint-apollinaire de valence

La vieille ville de Valence est dominée par la cathédrale Saint-Apollinaire. L’architecture particulière de l’église reflète son rôle d’église de pèlerinage le long de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’histoire la plus intrigante liée à cet édifice est probablement celle de la création du gâteau « suisse » et de la mort du pape Pie VI. Le prélat est mort dans cette cathédrale, et Rome à réclamer son corps, et a envoyé la garde suisse le chercher. Le gâteau porte le nom des soldats suisses qui erraient dans la ville.

Lorsque les murs de Valence tombèrent, la ville s’étendit, notamment vers le Rhône, créant les boulevards actuels et le parc Jouvet. Quelques années plus tard, un autre port fluvial est construit, l’Épervière, qui est le seul port de plaisance de France.

Le kiosque Peynet et le Champ-de-Mars

Le kiosque Peynet à Valence

Le Champ-de-Mars est le résultat de l’expansion de la ville après le démantèlement des murs, et au centre de cet espace vert se trouve le kiosque de Peynet. Cette belle structure de Valence représente à la fois la musique et l’amour, deux des plus grandes vertus.

Eugène Poitoux a conçu cette impressionnante structure au bord du Rhône en 1862. Le caricaturiste français Raymond Peynet a dessiné un violoniste et une jeune femme qui l’écoutait avec ravissement. C’est ainsi qu’ils furent surnommés « les amoureux de Peynet » et que le kiosque de Valence devint célèbre. Depuis, chaque année, un concours de baisers et un marathon ont lieu devant le kiosque, accompagné de bonne musique, qui abonde toujours dans la ville.

Valence et l’empereur Napoléon Bonaparte !

L’office du tourisme peut vous donner des indications pour suivre un itinéraire napoléonien, qui vous emmène dans les lieux où Bonaparte a séjourné ou rencontré les notables locaux au cours de ses 18 visites à Valence.

La statue d’un jeune homme lisant un livre est posée pensive le long des allées Jacques Pic et du boulevard Désiré Bancel à la Porte Neuve. Napoléon Bonaparte est représenté à l’âge de seize ans en 1785. Diplômé de la prestigieuse École militaire de Paris, il est alors sous-lieutenant dans l’artillerie, ce qui fait de lui le premier officier corse de l’armée française. C’est la première fois en sept ans qu’il vit parmi l’aristocratie française avec son origine insulaire. Pendant son séjour à Valence, Napoléon apprend tout ce qu’il faut savoir, des mondanités à la danse en passant par le jeu d’échecs ; il améliore ses capacités de conversation et se lance dans la cour.

Ses cheveux longs, sa peau pâle et son manque de charisme font qu’il n’a pas beaucoup de succès auprès des femmes de Valence. Le futur vainqueur d’Austerlitz se souviendra toujours de ses amis drômois, et une fois couronné, il les gardera. Alors que Napoléon entreprend son voyage vers l’île d’Elbe, la fin du mois d’avril 1814 lui permet d’entendre pour la dernière fois un Français crier « Vive l’Empereur ! » Même pendant sa défaite, les habitants de Valence ne l’ont pas démenti.

Musées de Valence

Musées de Valence

L’université fondée à Valence a largement contribué au patrimoine culturel de la ville. On y trouve notamment des objets et des livres anciens qui ont valu à cette ville le titre de Ville d’art et d’histoire. Dans toute la France, seules 120 villes ont reçu cette prestigieuse récompense. Commençons notre visite des musées par le Centre du patrimoine arménien. Ce musée présente l’histoire de cette civilisation persécutée, l’immigration et l’intégration.

Le musée d’art et d’archéologie de Valence offre une intéressante collection de peintures, sculptures, dessins, arts décoratifs couvrant une période comprise entre le XVIe et le XXe siècle dans le domaine de l’art et des pièces incroyables récupérées du riche récit du Rhône dans la région et de l’archéologie. Le siège du musée est l’ancien palais épiscopal. Toutefois, le bâtiment a fait l’objet d’une importante extension qui a été achevée en 2013 par l’architecte Jean-Paul Philippon.

Le parc Jouvet

Le parc Jouvet à Valence

Situé sur le Rhône, ce paradis vert de sept hectares offre des vues panoramiques. Il a généreusement fait don du terrain à Valence afin que la ville puisse acquérir le Jardin botanique. Ouvert en 1905, le jardin combine des éléments de design français et anglais.

Certains des arbres du parc viennent d’aussi loin que l’Inde, comme le lilas indien. Vous pouvez pratiquer de nombreuses activités dans le jardin, notamment prendre un bain de soleil, vous promener ou pique-niquer. Une aire de jeux pour enfants est disponible.

Maison des Têtes

Des extraordinaires têtes sculptées ornent la façade de la Maison des Têtes qui ont été achevées en 1532. Dans ces représentations figuratives, le vent, la fortune, le temps, le droit, la théologie et la médecine sont symbolisés.

Le long du couloir menant à la cour depuis la rue, on trouve des bustes représentant des empereurs romains. Prenez votre temps pour admirer les détails, puis plongez à l’intérieur pour voir une exposition sur l’histoire de Valence.

Place des Clercs

Vous reconnaîtrez que vous êtes en France lorsque vous vous retrouverez sur une place comme celle-ci, au milieu des ruelles étroites de la vieille ville de Valence.

À l’ombre des platanes, les tables extérieures du restaurant sont ombragées par des maisons aux couleurs pastel caractérisées par des toits en terre cuite.

Le palais de justice de Valence est l’un des plus anciens sites de la ville, datant des années 400 et servant de lieu pour les actes de justice publique pendant des centaines d’années.

L’une de ces exécutions les plus célèbres fut celle du contrebandier et héros populaire Louis Mandrin en 1755. Seul le marché alimentaire du samedi constitue aujourd’hui un rassemblement public important !

Le château de Crussol

Le château de Crussol, en pierre calcaire du 12ème siècle, a un besoin urgent de restauration. Il est situé à 200 mètres au-dessus du niveau de la mer, sur le bord de la falaise de la colline de Crussol. En 1927, il a été classé monument historique. Napoléon a failli perdre la vie en grimpant de la rive opposée du Rhône au sommet du château de Crussol lorsqu’il était un jeune officier de l’armée à Valence.

Le château a beaucoup plus à offrir que son état actuel. Marchez jusqu’au château et grimpez dans les ruines substantielles pour vous faire une idée de ce à quoi il ressemblait. Vous pouvez voir la végétation en dessous à 360 degrés en utilisant cette vue aérienne.

Église Saint-Jean Baptiste à Valence

Construite en pierre de Saône, l’église romane de Saint Jean Baptiste a remplacé l’église de Saint Andeol. Les églises construites au début du Moyen Âge ont été parmi les premiers lieux de culte chrétien à Valence. La date exacte de sa construction est inconnue, mais on pense qu’elle a été construite au Moyen Âge. Monument historique, l’église a été créée le 4 août 1978.

L’église Saint-Jean se trouve au point le plus élevé de la ville, ce qui indique son ancienneté. Pendant les guerres de religion, des protestants armés l’ont incendiée. Sous le règne de l’évêque de Valence, Jean Catela, l’église a été reconstruite en 1720. L’église abrite une image de la Vierge peinte par Napoléon III.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *